Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MAMANBEA

MAMANBEA

Menu
Pour une enfance heureuse...

Pour une enfance heureuse...

Pour une enfance heureuse...

Pour une enfance heureuse : repenser l'éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau Poche – 19 mars 2015 de Catherine GUEGUEN (Auteur), Fabrice MIDAL (Sous la direction de)

Dans le monde entier, les dernières découvertes scientifiques sur le développement et le fonctionnement du cerveau bouleversent notre compréhension des besoins essentiels de l'enfant. Elles prouvent qu'une relation empathique, aimante, est décisive pour permettre à son cerveau d'évoluer de manière optimale, pour déployer pleinement ses capacités intellectuelles et affectives. Le cerveau des enfants et des adolescents se révèle très vulnérable : toutes les expériences ont un impact majeur sur sa structuration. Les relations avec les parents ou l'entourage façonnent l'intelligence cognitive et relationnelle de l'enfant, et détermineront son comportement affectif, notamment sa capacité à surmonter le stress, à vivre ses émotions. Toute forme de maltraitance, de violence même apparemment anodine, perturbera le bon développement de son cerveau, de son affectivité, avec parfois des dommages irréversibles. Catherine Gueguen nous fait partager ces découvertes neurologiques saisissantes, les explique avec clarté. Elle les illustre de nombreux cas cliniques, et propose des conseils éducatifs pour les parents ou les professionnels. Afin de donner la chance à l'enfant de devenir un jour un adulte libre et heureux.

Je viens de découvrir un livre sur l'éducation positive qui se base sur des découvertes scientifiques sur le cerveau des enfants.

Même si ce livre prêche des convaincus sur cette manière d'éduquer les enfants, j'aime le côté : on se base sur des états de fait, des études scientifiques pour essayer de comprendre le pourquoi du comment, au lieu de reproduire une éducation basée sur la répression et l'obéissance sacrée dans nos sociétés occidentales.

Après plus facile à dire qu'à appliquer au quotidien, je l'accorde!